Selon l’actualité au Togo partagée par les journaux et les médias africains, l’exécutif du pays a pu adopter un nouveau projet de loi visant la mise en place d’un régime d’assurance maladie obligatoire à toutes les couches sociales. Contrairement à l’assurance maladie existante, ce régime permettrait de couvrir une grande partie de la population togolaise.

Une assurance maladie pour tous

Le gouvernement togolais a assuré que dans le cadre du renforcement de ses institutions, le Togo opte de mettre en place une assurance maladie universelle. Ainsi, le projet de loi a été adopté le 25 novembre dernier, durant le Conseil des ministres. Selon le ministre de la Santé, le texte vise à offrir la couverture sociale la plus large possible, afin d’apporter du soutien à toutes les couches sociales au pays. Il est important d’avoir un système intégré et cohérent d’assurance maladie universelle.
Du côté opérationnel, ce type de couverture assurantielle doit s’étendre aux personnes démunies, vulnérables ou indigentes, les bénéficiaires de rentes et de pension, les indépendants, les acteurs de l’économie informelle et agricole, les travailleurs régis par le code du travail, ainsi que les agents du public et assimilés.

Le gouvernement vise une couverture plus globale de l’assurance

Il est important de rappeler que le Togo a déjà mis en place, il y a près de 8 ans un régime d’assurance maladie obligatoire géré par l’institut national d’assurance maladie suite à la demande du président de la République Faure Gnassingbé. Ce type d’assurance a été lancé, il y a près de 10 ans, essentiellement au profit des agents publics.
Selon les experts, il y a eu une évolution notable durant cette dernière décennie et la marge de progression visant à atteindre la couverture globale est encore plus importante. L’INAM a pu recenser plus de 104 000 cotisants durant le début de cette année, afin de profiter d’une prise en charge de plus de 250 000 personnes dans le pays.