Selon l’actualité du Togo, la Chambre de commerce et d’industrie du Togo, ainsi que le gouvernement sont tous les deux en première ligne afin de promouvoir le nouveau code d’investissement, le 15 septembre dernier.

Le nouveau code des investissements

Ayant comme ligne de mire, les différents opérateurs économiques du Togo, la Chambre de commerce et d’industrie togolaise et le gouvernement se sont associés afin de vulgariser les nouveaux textes du nouveau code des investissements qui selon Togo News, le journal togolais en ligne, est assez attractif. Cette initiative soutenue par le chef d’État du Togo, Faure Gnassingbé, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement du secteur privé dans le pays. En effet, une telle initiative permettrait de présenter aux différents opérateurs économiques, la refonte du cadre des investissements qui a été mise en place par le gouvernement depuis juin 2019.

Objectif : moins d’impôts plus d’emplois

Selon Togo actu, le nouveau code des investissements permettrait d’avoir plusieurs avantages fiscaux ayant pour objectif de rendre le Togo un pays beaucoup plus attractif aux investisseurs privés internationaux et nationaux. Réellement, le gouvernement veut encourager les sociétés à pouvoir s’installer dans la région tout en les convainquant que plus elles créeraient d’emplois moins elles seront imposées. C’est le marché que propose le gouvernement togolais avec les nouvelles entreprises qui veulent s’installer dans le pays. Ce système, qui est contenu dans le nouveau code de l’investissement, est mis en place afin que la situation économique pourrait s’adapter au pivot de la relance économique et de la croissance qui est le plan national de développement.
Il est important de mentionner que toutes ces incitations fiscales devraient permettre d’attirer les différents investisseurs privés étrangers et togolais afin de les encourager à investir dans le pays. Il est essentiel de rappeler que le Togo offrait déjà plusieurs avantages en se présentant comme une plateforme offshore et en constituant une zone franche installée dans tout le pays.
Selon Info togolaise, le pays compte calibrer sa législation du travail, grâce à ce nouveau code d’investissement. En effet, le texte se veut pro-investissement en visant à préparer le terrain pour des investissements privés, grâce à l’amélioration du climat des affaires. Ainsi, le pays dirigé par Faure Gnassingbé veut en mettant les bouchées doubles, faire du pays une économie business friendly.