Selon l’actualité politique au Togo relayée ces derniers jours dans les médias et les journaux togolais en ligne, Komi Sélom Klassou, le Premier ministre du Togo depuis 2015, a démissionné de ses fonctions, tout comme les différents membres du gouvernement, comme il a été prévu depuis la réélection de Faure Gnassingbé à la présidence, en février 2020.

Comme la pandémie l’a exigé

Depuis que le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé a été réélu en février dernier au pouvoir, un changement gouvernemental été attendu. Toutefois, ce changement a été retardé à cause de la propagation de la pandémie du Covid-19.
En effet, suite à l’expansion de la maladie virale au Togo tout comme partout dans le monde, le président de la République a préféré retarder ce changement gouvernemental afin de se focaliser plus sur la lutte active contre la propagation de la pandémie en mettant en urgence plusieurs mesures sanitaires.
Le 25 septembre dernier, un communiqué officiel a été publié sur le site officiel de la présidence affirmant que le chef de l’État du Togo a accepté la démission du premier ministre, Komi Sélom Klassou. En outre, le président de la République a tenu à féliciter le premier ministre, ainsi que toute l’équipe gouvernementale pour tous leurs efforts fournis que ce soit dans le plan social, politique, ainsi que dans le plan économique. Il est important de mentionner que les chiffres révélés par Togo News, lors du dernier Conseil des ministres démontres les différents résultats encourageants qu’a enregistré le pays malgré la crise sanitaire qu’a subi le Togo, à l’instar des différents pays dans le monde.
Le président de la République a tenu à remercier le chef de gouvernement Komi Sélom Klassou qui a occupé ses fonctions depuis 2015, pour son sens du devoir et son professionnalisme dans la gestion de la charge des affaires courantes.

La pandémie a affecté l’économie togolaise

Selon Togo News, le président Gnassingbé a été déclaré vainqueur des précédentes élections présidentielles du 22 février dernier, en enregistrant 70.78 % des suffrages, alors que son adversaire Agbéyomé Kodjo n’a enregistré que 19,46 %.
Certes, l’économie du Togo a été affectée par l’expansion de la maladie virale, le Covid-19, tout comme plusieurs pays dans le monde, à cause de l’imposition par les gouvernements des différentes mesures de restriction visant à lutter activement contre la pandémie, toutefois, grâce à plusieurs réformes mises en place par le chef de l’État, le pays maintient quand même un bon niveau économique. Il est important de mentionner qu’à ce jour, le Togo n’a enregistré que 1722 cas de contamination du Coronavirus et prés de 44 décès.